RDC-covid-19 : faibles transferts des proches ou amis envers les menages.

18 Jan 2021

Les études d’impact de la covid-19 sur les ménages et les unités économiques renseigne que les transferts en espèce et en nature en faveur des entreprises et des ménages comme bouée de sauvetage régulier ou occasionnel ont été de grand appui en cette période de crise sanitaire dans la ville de Kinshasa.

Au cours du mois de septembre, les transferts reçus des proches ou amis sont restés faibles et dans les mêmes proportions qu’au cours des deux derniers mois. Il s’agit donc de plus de deux ménages sur dix (22,2%) ayant reconnu avoir reçu des transferts au cours de deux dernières semaines.

Cette baisse de l’aide aux ménages ne concerne pas seulement le nombre de ménages mais aussi les montants perçus. En effet, une proportion de 43,4% de ménages en septembre contre 44,5% en août ont déclaré que ces transferts ont diminué, tandis que 76,2% de ménages ont déclaré avoir reçu moins fréquemment ces transferts. Cette situation de transfert des proches ou amis n’a pas connu d’amélioration mais est restée stable sur les deux derniers mois.

En septembre, 1,3% de ménages ont déclaré avoir reçu des aides en espèces ou en nature du Gouvernement, des partenaires au développement et des organismes religieux.

Par ailleurs, 73% des bénéficiaires de ces aides ont indiqué que celles-ci ont augmenté tandis que 17,5% ont trouvé que l’aide est restée la même et pour 6,2% l’aide a diminué. Ces aides étaient constituées essentiellement de denrées alimentaires pour 85,8% des ménages et de transferts d’argent directs pour 14,2% des ménages.

Cela dénote de l’effort fourni par le gouvernement, les partenaires au développement et les organismes religieux pour atténuer tant soit peu les difficultés que traversent les ménages en cette période de pandémie.